Vers des mesures d’assouplissement : rapport sur la sécurité du revenu pour les personnes souffrant de maladies épisodiques

3 septembre 2015
Autre langue : English

Au cours des dernières années, j’ai souvent abordé la question de l’emploi et du revenu, car elle est au cœur de nos activités de défense des droits et des intérêts des personnes vivant avec la SP. Une de nos grandes priorités consiste à multiplier les efforts pour que des changements soient apportés aux systèmes de sécurité du revenu et de soutien de l’emploi afin qu’ils répondent plus adéquatement aux besoins des personnes souffrant de maladies chroniques et épisodiques, comme la sclérose en plaques.

Pour obtenir de tels changements, il faut d’abord évaluer l’état actuel des choses afin de prendre des décisions éclairées quant aux améliorations à réclamer. L’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) – un des principaux groupes de réflexion du Canada – a publié un rapport intitulé Leaving Some Behind: What Happens when Workers Get Sick. Le rapport décrit la situation vécue par les travailleurs atteints d’une maladie. Nous avons commandé le rapport en collaboration avec la Société canadienne du cancer et la Coalition canadienne des proches aidants. Comme les problèmes qu’il soulève touchent plus d’un million de Canadiens qui souffrent de maladies chroniques ou épisodiques, cette collaboration s’imposait pour que nous puissions tirer parti de la force du nombre.(Lisez le communiqué de presse ici.)

Le rapport de l’IRPP nous aidera à faire valoir la nécessité d’apporter des changements fondamentaux aux systèmes publics et privés de sécurité du revenu et de soutien de l’emploi. Les recommandations qui y sont formulées visent la redéfinition des politiques en matière d’invalidité, et ce, dans un but d’assouplissement et d’accroissement des protections offertes dans le cadre du programme d’assurance-emploi, du régime de prestations d’invalidité du RPC et des régimes d’assurance privés. Plus précisément, et à la lumière du rapport, nous recommandons les réformes suivantes :

Dans l’immédiat

Première recommandation. Prolonger la période de prestations d’assurance-emploi et mettre sur pied un programme souple de travail partagé qui permettrait aux personnes touchées par la maladie de travailler durant un nombre d’heures réduit tout en recevant des prestations d’assurance-emploi.

Deuxième recommandation. Offrir aux employeurs de l’information et un soutien pratique spécialisés (en lien avec leurs rôles, des pratiques exemplaires pertinentes et une variété de ressources) qui leur seraient fort utiles lorsqu’un de leurs employés, en raison d’un diagnostic, a besoin de s’absenter ou demande à bénéficier de certains accommodements qui lui permettraient de continuer à travailler malgré la maladie.

Stratégies à long terme

Première recommandation. Harmoniser les paramètres propres aux divers programmes au sein du système de soutien destiné aux personnes handicapées.

Deuxième recommandation. Améliorer les régimes de protection d’assurance invalidité offerts par les employeurs afin de mieux les adapter aux besoins des personnes souffrant de maladies chroniques ou épisodiques.

Troisième recommandation. Améliorer de façon générale les régimes de protection d’assurance invalidité en ce qui a trait à la durée et au montant des prestations afin de tenir compte des besoins à court et à long terme.

J’ai pris part à la mise en œuvre de nombreuses stratégies d’envergure au cours des 30 dernières années, mais celle-ci est la plus vaste et la plus susceptible de produire des retombées concrètes. Pour reprendre les mots d’un responsable gouvernemental d’influence, le rapport de l’IRPP a pour effet de modifier notre façon d’aborder les questions de la sécurité du revenu et du soutien de l’emploi, et nous nous efforçons d’abord et avant tout de redéfinir le sens du mot « invalidité » pour nos gouvernements.

C’est ici que vous entrez en jeu, car nous avons besoin de votre aide pour faire bouger les choses. Prenez quelques minutes pour envoyer une lettre aux candidats de votre circonscription aux élections fédérales pour leur exprimer à quel point l’assouplissement des programmes de soutien à l’emploi et de sécurité du revenu est important pour les personnes vivant avec la SP. Il vous suffit de cliquer, de saisir vos renseignements, de personnaliser la lettre et d’appuyer sur « Envoyer ». Invitez vos amis à faire de même. Plus les messages seront nombreux, plus leur impact sera grand.

Merci d’agir avec nous pour stopper la SP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque (*).