#choisissezdagir : passez à l’action et votez pour stopper la SP

Le 19 octobre, les Canadiens se rendront aux urnes pour élire leur prochain gouvernement fédéral. Les élections constituent un moment débordant d’effervescence puisqu’elles offrent à tous ceux et celles qui souhaitent améliorer l’avenir du Canada la possibilité d’effectuer des changements et de prendre un nouveau départ.

En tant que défenseurs des droits et des intérêts des personnes qui vivent avec la SP, nous travaillons sur deux dossiers importants : le soutien de l’emploi et du revenu des personnes touchées par la SP et l’accroissement des investissements dans la recherche sur la SP afin d’accélérer la mise au point d’un traitement contre la SP progressive. Nous croyons que le fait de solliciter des changements dans ces deux domaines à la fois constitue la meilleure stratégie qui soit pour contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des Canadiens touchés par la SP et de leurs proches aidants.

Alex

Lorsque je pense à nos objectifs en matière d’action sociale, je pense à Alex, dont j’ai lu le témoignage dans le cadre de l’initiative À l’écoute des personnes touchées par la SP. À la suite d’un diagnostic de SP progressive, Alex a dû quitter son emploi en raison de son état de santé. Ce n’est qu’après de longues démarches qu’il a enfin pu avoir accès à une aide financière. Alex et sa famille sont souvent restés pendant des mois sans aucun revenu.

Comme l’explique Alex, « vous devez faire des pirouettes pour bénéficier de l’assurance-emploi, de l’aide sociale ou de services de soutien pour personnes handicapées. Il faut voir des médecins et d’autres professionnels de la santé à de nombreuses reprises et passer un grand nombre d’heures dans des bureaux gouvernementaux, et ce, simplement pour demander l’aide financière dont on a besoin. Le processus dure des mois et, pendant ce temps, vous n’avez ni diagnostic, ni revenu, ni médicaments et, parfois, rien à mettre dans votre assiette ».

Le vécu d’Alex ressemble à celui de bien d’autres gens que j’ai rencontrés au cours de ma carrière : les personnes qui vivent avec la SP ont beaucoup de mal à obtenir l’aide financière dont elles ont besoin dans les moments difficiles. C’est pourquoi nous tentons par tous les moyens d’assurer aux Canadiens atteints de SP un accès total et en temps opportun à des programmes souples de soutien du revenu lorsque les rentrées de fonds ne suffisent plus.

Election

D’ici au 19 octobre prochain, nous espérons que le plus grand nombre de personnes possible se joindra à nous pour nous aider à atteindre nos objectifs, et nous comptons sur votre appui. Nous vous invitons donc à vous rendre sur le site stopSP.ca et à entrer votre code postal pour obtenir le nom des candidats aux élections fédérales dans votre région; vous pourrez ensuite faire connaître à ces derniers les raisons pour lesquelles vos revendications devraient faire partie de leurs priorités dans les débats politiques qui seront tenus durant la campagne électorale.

Lorsque vous participerez à la campagne de défense des droits, n’oubliez pas de diffuser votre message sur Facebook et Twitter en utilisant le mot-clic #choisissezdagir – et dites aux gens pourquoi ces démarches sont si importantes pour vous.

Le 19 octobre, exercez votre droit de vote. Vous vous exprimerez ainsi en faveur du changement et au profit de la campagne que nous menons pour stopper la SP. #stopSP

Catégories Défense des droits et des intérêts

Neil Pierce est le président de la Division de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest depuis 2004 et il occupe le poste de vice-président des relations avec les gouvernements. Depuis près de 30 ans, il travaille sans relâche et avec passion au nom des personnes ayant des incapacités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *