Crédits d’impôt pour les Canadiens touchés par la SP : il y a matière à amélioration

La période de déclaration de revenus est en cours au Canada, et bon nombre de gens cherchent à savoir quels sont les crédits d’impôt dont ils pourraient bénéficier. Toutefois, des Canadiens ayant la SP et des membres de leur famille ne peuvent se prévaloir des crédits d’impôt auxquels ont droit certains d’entre nous, et ce, parce que leur revenu est trop bas ou qu’ils ne répondent pas aux critères d’admissibilité. En fait, s’ils sont admissibles à ces crédits, l’allègement fiscal qui en découle est souvent insuffisant pour permettre une réelle amélioration de leur situation financière.

Les soucis financiers constituent l’une des principales préoccupations rapportées par les Canadiens ayant participé aux consultations que la Société de la SP a menées dans le cadre de son initiative intitulée « À l’écoute des personnes touchées par la SP ». Un certain nombre de participants, comme Jonathan, se sont déclarés préoccupés relativement à leur capacité de subvenir aux besoins de leur famille respective.

Les préoccupations d’ordre financier sont bien réelles pour les familles touchées par la SP. C’est pourquoi la Société de la SP lance un appel au gouvernement du Canada pour l’inciter à passer à l’ACTION en faveur des personnes touchées par la SP, et ce, non seulement pour accroître les crédits d’impôt ciblés, mais aussi pour les rendre remboursables afin d’améliorer la situation financière des gens les plus démunis.

N’hésitez pas à passer à l’action en aidant les ambassadeurs de la SP comme Jonathan à faire campagne en faveur de l’amélioration des programmes de sécurité du revenu en vue de rehausser la qualité de vie des Canadiens touchés par la SP.

Ensemble, nous pouvons changer le cours des choses.

Catégories Défense des droits et des intérêts

Neil Pierce est le président de la Division de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest depuis 2004 et il occupe le poste de vice-président des relations avec les gouvernements. Depuis près de 30 ans, il travaille sans relâche et avec passion au nom des personnes ayant des incapacités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *