Une traversée triomphante pour stopper la SP

« L’amitié, c’est voir bien au-delà de l’état physique ou de l’apparence pour découvrir la personne qui se trouve à l’intérieur. »

La philosophie de Marc Boyer ne fait pas que cimenter le lien spécial qui l’unit à son collègue, Cory Turner. Elle a inspiré un mouvement qui a mené Marc à parcourir le Canada à vélo pour mieux faire connaître la sclérose en plaques (SP).

À l’été 2019, Marc Boyer a entrepris une traversée de trois mois à vélo en compagnie de son ami de toujours, Yvon Jackson, et de son beau-frère, Michel Bergeron. Cette aventure mémorable les a menés de Vancouver, en Colombie-Britannique, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Chaque coup de pédale sur le parcours de 7 100 kilomètres était motivé par le désir de ces compagnons de sensibiliser les Canadiens à la SP, maladie qui touche les deux amis les plus proches de Marc, soit Yvon et Cory.

Nous avons eu un entretien avec Cory et Marc pour discuter de cette amitié, qui a inspiré une croisade devenue marquante pour beaucoup de Canadiens.

L’amitié entre les deux hommes est née en 2012. Cory était alors président de Spicers Canada.

Marc, qui était directeur des ventes chez un concurrent, avait envie de travailler avec Cory et son équipe.

Dès leur première rencontre, Marc a été charmé par la personnalité charismatique de Cory : « On remarque tout de suite son attitude directe et facile d’approche. C’est très rare chez le président d’une grande entreprise », constate Marc.

Cory a reçu un diagnostic de SP progressive secondaire en 2005. Stoïque comme un philosophe, Cory a décidé qu’il ne laisserait pas ce diagnostic dicter sa vie. Il savait que la maladie entraînerait des difficultés, et entendait les surmonter avec l’amour et le soutien de sa famille et de ses amis.

En 2014, il a rangé sa canne et a commencé à se déplacer uniquement en fauteuil roulant. « Il n’a jamais laissé son fauteuil roulant lui imposer de limites, raconte Marc. Il est une véritable source d’inspiration, et je voulais lui témoigner tout le respect que j’ai pour lui. »

L’admiration que Cory et Marc ont l’un pour l’autre est palpable. C’est notamment ce qui leur a permis d’amasser plus de 160 000 $ pour améliorer la vie des Canadiens vivant avec la SP. Les deux hommes estiment que l’ouverture et l’action sont des outils de croissance, et ils ont tout de suite vu dans la traversée du Canada une occasion de mieux faire connaître la SP. « Nous voulions trouver un moyen de lancer la conversation au sujet de la SP et de dire aux gens que c’est sain de parler de cette maladie », explique Marc.

Marc a planifié la traversée en secret pendant un certain temps : « Il ne me disait jamais vraiment en quoi consistait le projet. Il se contentait d’affirmer qu’il planifiait quelque chose de spécial. Puis, il m’a dévoilé son plan, se souvient Cory. Après avoir versé quelques larmes, nous avons réfléchi à la façon de mettre son plan à exécution pour donner un puissant exemple aux autres membres de la collectivité de la SP. » 

Le duo a dû se livrer à une planification minutieuse et faire preuve de créativité pour résoudre les problèmes qui se sont présentés. Ils ont notamment eu l’idée de peindre un véhicule récréatif en rouge, couleur associée à la SP. Le VR a servi de symbole, indiquant aux passants qu’il fallait poser des gestes audacieux pour trouver un remède contre cette maladie.

« Les Canadiens sont très humbles, mais ils hésitent parfois à demander de l’aide. J’ai pensé que ce serait une belle façon de les encourager à lever la main au besoin. Je me disais qu’en voyant le VR rouge, ils trouveraient peut-être le courage de faire preuve d’audace et de s’investir d’une façon ou d’une autre », explique Cory.

C’est d’ailleurs l’audace de Cory qui lui permet de réussir tout ce qu’il entreprend. Même s’il ne pouvait pas pédaler, il s’est investi corps et âme pour permettre à Marc, à Yvon et à Michel de réussir leur traversée du Canada.

Malgré les difficultés qui marquent l’année 2020 pour les personnes vivant avec la SP, Marc et Cory estiment que le Vélo virtuel SP prévu le 29 août prochain offre une occasion en or d’atteindre des objectifs qui peuvent sembler hors de portée. « Lorsque des obstacles comme de mauvaises conditions météo ou un terrain difficile disparaissent, les gens peuvent se réunir virtuellement en famille, entre amis ou en équipe pour accomplir de grandes choses », explique Cory.

Le 26 juillet, Marc et ses fils, Alex et Francis, ont l’intention de parcourir 160 km à vélo. Si la météo le permet, ils ont pour objectif de battre le record de distance de Marc en une seule journée, soit 183 km parcourus l’an passé.

À l’approche du premier anniversaire de l’épique traversée du Canada à vélo par l’équipe Spicers-Jackson-Boyer-Bergeron, Marc ne peut s’empêcher de penser que c’est avant tout l’amitié qui lui a donné la force de mener à bien cette aventure de plusieurs mois.

« Certains soirs, alors que nous étions tous ensemble, j’avais le regard embué par les larmes. J’ai puisé mon inspiration dans mon cœur, mais ce sont notre amitié et le désir de trouver un remède contre la SP qui m’ont incité à ne pas lâcher. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *