Vaincre la chaleur : conseils sur la façon de surmonter la chaleur de l’été


À l’approche de l’été, il convient de garder à l’esprit que la chaleur peut aggraver les symptômes associés à la sclérose en plaques chez certaines personnes. La fatigue, la faiblesse et les troubles visuels figurent parmi les symptômes qu’une personne atteinte de SP peut éprouver de nouveau lorsque sa température corporelle augmente.

En fait, comme les fibres démyélinisées du système nerveux central peuvent être sensibles à la moindre hausse de température, la conduction nerveuse peut s’en trouver retardée ou même bloquée. Ce phénomène peut être provoqué par l’exposition au soleil, l’effort, un bain chaud, l’émotion, la fatigue ou tout autre facteur susceptible d’élever la température centrale. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons ici quelques stratégies destinées à atténuer les effets de la chaleur.

Conseils sur la façon de mieux surmonter la chaleur de l’été

  • Dans la mesure du possible, tenez-vous dans une pièce climatisée en cas de chaleur écrasante et d’humidité extrême. Si vous envisagez l’acquisition d’un climatiseur en vue de l’atténuation de vos symptômes de SP durant l’été, sachez que le coût d’un tel équipement pourrait être déductible de votre revenu imposable si votre médecin vous en prescrit l’achat.
  • Portez des articles ou des vêtements (bandeaux pour le cou ou la tête) rafraîchissants lorsque vous faites de l’exercice ou pratiquez une activité de plein air. Lorsque vous sentez que votre température corporelle devient trop élevée, placez des articles rafraîchissant sur les divers points de pulsation de votre corps, à savoir le cou, les tempes, la face interne des poignets ou des coudes, l’arrière des genoux, la face interne des cuisses, ou les chevilles. (Avertissement : La Société de la SP est un organisme bénévole et indépendant qui œuvre dans le domaine de la santé. Elle n’approuve ni ne recommande aucun produit ou traitement, mais renseigne sa clientèle afin que celle-ci puisse prendre des décisions éclairées. Pour tout renseignement ou conseil particulier, consultez votre médecin.)
  • Portez des vetements legers, amples et respirants.
  • Les boissons et les sucettes glacées peuvent procurer un soulagement temporaire. Les raisins glacés (sans pépins) peuvent, quant à eux, constituer une collation santé rafraîchissante, tout comme les frappés à base de baies gelées et d’autres ingrédients glacés. Aussi, veillez à conserver votre pichet à eau dans le réfrigérateur durant l’été.
  • Utilisez un ventilateur oscillant lorsque vous pratiquez une activité physique à l’intérieur, ou assurez-vous de faire vos exercices dans un local équipé d’un climatiseur. N’oubliez pas de bien vous hydrater lorsque la température augmente, surtout si vous faites de l’exercice à l’extérieur.
  • Vous pouvez aussi vous rafraîchir en prenant une douche ou un bain frais ou simplement en faisant couler de l’eau froide sur vos poignets. Songez également à investir dans un système de ventilation et de brumisation d’eau conçu pour les espaces extérieurs. L’utilisation de ce type d’équipement permet une baisse de la température extérieure pouvant aller jusqu’à 20 degrés. Grâce à un tel système, il est moins probable que votre température corporelle augmente, et vous pourrez ainsi optimiser le temps que vous passerez à l’extérieur.
  • Afin de mieux dormir, faites l’essai d’un oreiller ou d’une tai d’oreiller en get ou encore d’un couvre-materlas rafraichissant.
  • Évitez l’augmentation de la température dans votre cuisine et dans les autres pièces de votre domicile lorsque vous cuisinez. Mettez en marche votre hotte de cuisine ou vos ventilateurs de plafond afin d’éliminer une partie de la chaleur générée par la préparation de vos repas, et privilégiez les plats qui nécessitent un temps de cuisson relativement court.

Une personne atteinte de SP peut voir certains de ses symptômes survenir de nouveau en raison de la chaleur, puis disparaître grâce au repos et au recours à des stratégies de rafraîchissement. On parle alors de « pseudo-poussée », soit une manifestation de la SP qui n’est pas liée à un nouvel épisode d’inflammation ni à une réactivation de la maladie, et qui ne nécessite aucun traitement. Le mieux est d’éviter toute élévation de température. Toutefois, lorsque ce n’est pas possible, il faut réduire au minimum l’exposition à la chaleur et prendre tous les moyens pour se rafraîchir. D’ordinaire, les symptômes disparaissent quand la température corporelle revient à la normale.

Enfin, si vous présentez des symptômes graves, veuillez consulter votre équipe soignante. Pour obtenir plus d’information sur les façons de composer avec la chaleur ou une poussée de SP, n’hésitez pas à communiquer avec un agent info‑SP en composant le 1 844 859‑6789 ou en écrivant à agentinfoSP@scleroseenplaques.ca.


[i] Bulletin MS® Enger E-news, publiée en 2018 par la Section de la région du Nord, affiliée à la Division de la C.-B. et du Yukon de la Société canadienne de la SP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *