La convaincue

La Marche de l’espoir est un événement annuel organisé par la Société canadienne de la sclérose en plaques et se déroulant dans tout le pays. Récemment, nous nous sommes entretenus avec la fille (Lucie Turcotte) d’une femme exceptionnelle (Armandine Turcotte) qui a mis sur pied en 1997 l’équipe « La Convaincue » en vue de la Marche de l’espoir de Montréal.

Armandine est décédée le 11 mars 2019 à l’âge de 88 ans. Elle a participé à la Marche de l’espoir pendant 22 ans. La première fois qu’elle a pris part à l’événement, l’année où sa fille a reçu un diagnostic de SP, Armandine y est allée seule. L’équipe qu’elle a ensuite formée s’est élargie au fil du temps et compte aujourd’hui une trentaine de membres et une centaine de donateurs.

C’est seulement en 2007 que Lucie, qui est atteinte de sclérose en plaques depuis janvier 1996, s’est jointe à l’équipe fondée par sa mère. Il s’est écoulé dix ans avant que Lucie accepte la SP dans sa vie et qu’elle prenne part à la Marche de l’espoir. Lorsqu’elle a appris qu’elle avait le SP, à 25 ans, Lucie pensait que sa vie venait de basculer à tout jamais. Quand elle et son mari sont sortis de l’hôpital, ils étaient désemparés : « En quittant Montréal, on a roulé sur l’autoroute 20 jusqu’à Québec sans dire un mot, et on se serait rendus jusqu’en Gaspésie si je n’avais pas dit à mon mari de faire demi-tour. » Infirmière de formation et travaillant en neurologie, Lucie voyait des gens gravement malades au quotidien et connaissait les répercussions que peut avoir la SP, ce qui n’a pas facilité les choses. Il faut dire aussi que dans les deux années qui ont précédé l’annonce du diagnostic, Lucie a perdu un enfant en cours de grossesse et un autre peu après l’accouchement. La vie ne lui faisait pas de cadeau. Aujourd’hui, toutefois, après avoir surmonté ces épreuves, elle est fière et surtout très touchée de l’appui que lui offrent sa famille et ses amis, qui se rassemblent chaque année pour lui montrer leur amour et leur soutien : « J’ai des cousines qui viennent de la Beauce pour participer à l’événement. C’est vraiment exceptionnel. »

Lucie nous raconte que, tous les ans, sa mère commençait sa collecte de dons en sollicitant les gens de son entourage dès le mois de décembre, ce qui lui donnait cinq mois pour amasser des fonds en vue de la Marche, qui se déroule en mai. Pour atteindre ses objectifs d’une année à l’autre, Armandine s’est toujours assurée de maintenir sa liste de donateurs et de renouveler celle-ci au besoin. Des enfants ont même pris la relève de leurs parents comme donateurs. En 20 ans, Armandine et son équipe ont recueilli plus de 125 000 $ au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Le dévouement remarquable d’Armandine a été souligné par l’équipe de la Division du Québec lors de la Marche de Montréal : une affiche à son effigie a été installée sur le bord du parcours. Armandine était très connue des organisateurs de la Marche de l’espoir et des participants à cet événement en raison de son engagement de longue date. L’année dernière, c’était la première fois qu’Armandine n’était pas au rendez-vous, car il lui était trop difficile de se déplacer, mais Lucie a sillonné le parcours en tenant fièrement une photo de sa mère. Aujourd’hui, le flambeau est maintenant passé à sa fille. C’est donc Lucie qui communiquera dorénavant avec les donateurs afin de perpétuer la tradition instaurée par sa mère.

Et pourquoi Armandine avait-elle choisi le nom « La Convaincue » pour son équipe? Parce qu’elle était déterminée et qu’elle était certaine que les fonds amassés à l’occasion de la Marche de l’espoir permettront, un jour, la découverte d’un remède contre la SP, pour sa fille, de même que pour toutes les autres personnes qui vivent avec cette maladie. Au nom de tous les membres de la collectivité de la SP, nous tenons à remercier Armandine d’avoir contribué à la mission de la Société de la SP et de l’avoir fait avec autant de conviction.

  1. Avatar
    Andrée Pelletier (les Globe-Trotteurs)

    J’ai rencontré pour la première fois Madame Turcotte il y a deux ans à la Société de la SP. Nous avions échangé. Elle m’avait impressionnée. Je l’ai revue à la marche peu de temps après et elle m’a dit qu’elle me cherchait parmi la foule. Moi aussi je la cherchais. Nous nous sommes embrassées et elle m’a présenté sa fille et SON clan. Madame Turcotte était une magnifique personne. Mes sympathies à Lucie et à toute la famille.

  2. Avatar
    Jocelyne

    Chère Lucie, étant moi-même fière descendant d’un père beauceron, je sais `quel point ces gens sont « convaincu » . Ta mère a toujours été pour moi un emblème de courage et de fierté, elle a été au fil des années une représentante exemplaire pour la mission de la Société canadienne de la Sclérose en plaques. C’était toujours un réel plaisir de l’accueillir à la pré-inscription, elle était toujours souriante et confiante dans sa mission.
    Je ne l’oublierai jamais cela est certain et je crois qu’elle laisse tout plein de beaux souvenirs de ces années partagées.

  3. Avatar
    Jocelyne

    Chère Lucie, étant moi-même fière descendant d’un père beauceron, je sais `quel point ces gens sont « convaincu » . Ta mère a toujours été pour moi un emblème de courage et de fierté, elle a été au fil des années une représentante exemplaire pour la mission de la Société canadienne de la Sclérose en plaques. C’était toujours un réel plaisir de l’accueillir à la pré-inscription, elle était toujours souriante et confiante dans sa mission.
    Je ne l’oublierai jamais cela est certain et je crois qu’elle laisse tout plein de beaux souvenirs de ces années partagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *